Rechercher

"Le pari du sport-santé spécialisé" Episode 2 – Interview de Sarah FLOUREZ, stagiaire Cervosport

Dernière mise à jour : 25 mars

Après une première interview consacrée à Aurélie, enseignante en APA, nous passons cette fois du côté "pratiquant" avec l’entretien d'une de nos stagiaires Cervosport, Sarah FLOUREZ.

Sarah participe à des séances d'activité sportive adaptée depuis 2020 au sein de l'antenne Cervosport d'Arras. Elle est porteuse d'une ataxie spinocérébelleuse, pathologie neurologique rare qui associe, entre autres, une perturbation de l'équilibre et des signes oculomoteurs.

- Sarah, dans un premier temps, peux-tu décrire ta pathologie ? L’ataxie oculomotrice de type 2 est une maladie neurologique qui est dans mon cas apparue quand j'avais 17 ans. J’en ai aujourd'hui 27 et la maladie est dégénérative. Elle me provoque des troubles de l'équilibre (et donc de la marche) et de la coordination. Ces troubles sont dus à une dégénérescence du cervelet. Il n'y a aucun traitement pour cette maladie, d'où l'importance de pratiquer le sport pour entretenir ma condition. - Comment as-tu connu Cervosport ? Je dois régulièrement faire des séjours de rééducation au centre Hopale à Arras. C'est comme ça que j'ai connu Cervosport puisque leurs séances de sport se déroulent en partie là-bas. Je m’y suis inscrite au départ avec ma sœur, qui est porteuse de la même pathologie. Elle a depuis déménagé, mais cela ne m’a pas arrêté. - Peux-tu expliquer le déroulement d’une séance type ? Les objectifs fixés par ma coach, Aurélie, sont de travailler sur un renforcement musculaire global, en endurance musculaire, pour me permettre de travailler et compenser certains déséquilibres. Les séances durent 1h et se déroulent en 2 fois 30 min. Pendant les 30 premières minutes je fais du tapis de marche et ensuite 3 ou 4 exercices de musculation.

- Quels sont les bienfaits de la pratique d’une APA ? La pratique d'une APA me permet de garder une certaine forme physique pour m'aider dans la vie de tous les jours. Après avoir effectué une quarantaine de séances, je peux dire que les bienfaits se ressentent au quotidien. Je ne compte plus m’en passer. - Quelle est, selon toi, la plus-value de l’approche Cervosport ? L'approche Cervosport me permet de faire du sport tout en étant encadrée et en respectant ce que je suis capable de faire. J'apprends à faire les bons mouvements et les exercices sont adaptés à ma pathologie. Retrouvez l’interview de Sarah et plus d’informations sur Cervosport et Sport3P sur notre site : www.sport3p.fr Pour plus de renseignements, contactez-nous par mail à info@sport3p.fr ou par téléphone au 06.66.95.82.20

18 vues